Action connaissance formation pour la surdité

  • Vue de cet article242
  • Vous aimez0
  • Evaluez cet article12345

Contenu
Les activités motrices jouent un rôle majeur dans l’évolution de l’enfant sourd. Spontanément, il compense
le manque d’informations auditives par des activités motrices, explorant son milieu. Ses capacités
motrices sont également très souvent sollicitées dans le cadre de la rééducation, et notamment la
rééducation orthophonique: des aides manuelles sont proposées pour visualiser les éléments de la
parole, la production orale s’appuie sur la prise de conscience des mouvements des organes phonateurs,
etc.


Au cours de ce stage, il sera donc reformulé le rôle fonctionnel de l’appareil vestibulaire dans l’établissement
des structurations de base, afin de déterminer l’importance de la compensation naturelle,
mais surtout ses limites en fonction d’un certain nombre de critères comme l’âge d’apparition des troubles
ou celui du démarrage de la prise en charge, les particularités du dysfonctionnement et leur intensité.
Puis seront distingués les risques de perturbations dus au détournement des fonctions proprioceptives
et visuelles vers un autre usage. Des signes cliniques atypiques touchant l’établissement de représentations
corporelles, des appréciations de l’espace réel et graphique et de l’adaptation de soi vers l’extérieur
seront rattachés au système de l’équilibration, afin d’expliquer l’utilité des aides à l’intégration
et le peu d’efficacité des moyens plus usuels.
Dans un deuxième temps, un versant préventif sera proposé, avec les signes d’appel chez le très jeune
enfant, l’établissement du diagnostic et la lecture des résultats des tests du bilan vestibulaire.
La présentation des différents modes de prise en charge ou des accompagnements parentaux et interdisciplinaires
permettra certaines distinctions.
Enfin les étapes indispensables permettant le dépassement de prétendues dyspraxies motrices, visuomotrices
et visuospatiales seront répertoriés.

Modalités

Exposés théoriques, vidéos sur la pratique avec des enfants sourds, discussions
Intervenants

Sylvette Wiener-Vacher, Médecin ORL Hôpital Robert Debré, Paris
Catherine Balaÿ, Psychomotricienne CAMSP DA Association les PEP 69, Villeurbanne
José Oretaga Solis, Kinésithérapeute libéral, attaché au service d’Audiologie et Explorations vestibulaires Hôpital Pédiatrique HFME, Lyon

 

Dates : 30 et 31 mars 2017
Durée : 2 jours – 12h
Tarif : 370 euros
Public : professionnels de la surdité : orthophonistes, ORL, audioprothésistes,
enseignants spécialisés, psychomotriciens… Kinésithérapeutes.
Nbre minimum de participants : 15